Auto-stop…

Cette année, je suis venu en train. Et puis en auto-stop de Mâcon à Mazille. Je n’en avais plus fait depuis un bon moment. J’aime bien faire du stop, parce qu’on rencontre des gens qu’on ne choisit pas. Et on fait avec quelques minutes ou quelques kilomètres de chemin. Ils nous conduisent. Ce n’est pas…