Sacrée Parole…

Je lui ai demandé : « accepteriez vous de lire le texte de l’évangile ? »
Il m’a répondu : « oui, ça ne me dérange pas ».
Ça ne le dérange pas : aïe !
C’est bien là tout le problème…
Lire la Parole sans intention de se laisser déranger n’a pas grand intérêt. Elle devient une salade de mots vagues. Un bavardage de plus.
La Parole entendue gratte, pique et démange. Elle invite à choisir.
Lorsqu’elle ne pousse pas à des déplacements, à des « oui » ou à des « non » – qu’importe ! -c’est le signe clair qu’elle n’a pas été vraiment reçue.

A un autre, j’ai demandé : « pourriez vous lire le texte ? »
Il m’a répondu : « non, je n’ai pas mes lunettes. Je ne vois pas très clair ».
Il ne voit pas bien clair : aïe !
C’est bien pour cela que je lui ai demandé !
La Parole illumine, éclaire et fait sortir de la ténèbre.
Elle donne de voir la vie d’un peu plus près. A coeur.
Elle guérit des myopies, des presbytères, je voulais dire des presbyties !
C’est quand lorsqu’on n’y voit plus très bien en soi – ou quand le Bon Dieu s’est égaré dans nos brouillards –  que ça vaut le coup de la lire : elle ouvre un troisième oeil, capable de voir la profondeur du quotidien…

Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s