Je suis fatigué

Je suis fatigué. Allez, pour une fois, je le dis : je suis fatigué. Fatigué d’entendre des non, des méfiances, des soupçons. Fatigué des incrédulités, des perplexités, du scepticisme ambiant. Une idée neuve ? – je ne parle pas que des miennes ! – on commence par la passer au crible des peurs, des angoisses, des frayeurs, des…

Fais nous quitter ce qui ne peut que vieillir

« Dieu notre Père, nous qui allons du passé vers ce qui est nouveau,  fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir. Mets-en nous un esprit de renouveau et de sainteté. Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur. » Voilà, pour ce matin de vendredi de carême, une des plus belles prières qu’on trouve dans…

Entre péché mignon et petite vertu

Allez, je le confesse, je suis gourmand. J’ai péché en pensées, en paroles, par actions, rarement par omission. C’est comme ça : je suis gourmand. Ni goinfre, ni vorace, ni glouton. Seulement gourmand, assez gourmet. On dit que c’est un péché. Péché mignon, disons… Vous dirais-je que le soir, avant de m’endormir, j’aime lire des livres…

La dragueuse de Sykar…

Tout simplement ce matin, je vous propose de regarder encore cette scène de l’évangile. Et d’y entrer autant que nous le pouvons. D’un côté il y a un homme, Jésus. « Fatigué par la route », écrit St Jean, mais il n’y a sûrement pas que cela. On devine, en lisant entre les lignes, que sa mission…

Il ne m’a pas « appelé »…

Un prêtre a quitté le ministère. C’est triste. Mais ce n’est pas plus triste qu’un couple qui se sépare ou que des frères qui prennent leurs distances. C’est une promesse non tenue. On l’attendait. On comptait sur lui. Il faisait de belles choses mais n’était plus lui-même. C’est triste. Un prêtre a quitté le ministère…

Problème d’eunuque

Histoire vraie. Il m’a pris à part, après le café. Il m’a dit : « j’ai un problème d’eunuque ». Je voyais bien que ça n’allait pas depuis quelques jours. Je le voyais tout raidi, assez tendu. Mais je ne pouvais pas deviner. « Ça me prend souvent le matin. Au moment où je me réveille… » Je commençais à être…

C’est pour moi que tu as écrit ça ?

Un proche m’a dit : « c’est pour moi que tu as écrit ça ? ». Je ne sais pas s’il fallait lire dans sa question une inquiétude, un reproche ou une joie… Je lui ai répondu : « non ». Je n’écris pas « pour ». Mon blog est assez bien suivi. Ils sont nombreux ceux qui se sont, depuis quelques années, abonnés…